AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tokiha Yōko || Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tokiha Yōko || Terminée   Mer 23 Mar - 9:47




    Yōko

    NOM - PRENOM : Tokiha Yōko

    AGE : 13 années

    SEXE : Féminin

    VILLAGE : Suna

    Sociable - Souriante - Méfiante - Rusée - Blasphématrice - Consciencieuse


PHYSIQUE


    Couleur des yeux : Noir jais

    Couleur des cheveux : Noir onyx

    Taille : Un mètre quarante-cinq

    Poids : Trente kilogrammes

    Corpulence : Normale

    Autre Détail : R.A.S


ATTRIBUT


    Affinité : Meiton

    Spécialité : Kekkaijutsu

    Clan : //

    Arme : //

    Kekkai Genkai : Meiton

    Bijuu : //



HISTOIRE
POUR LES PERSONNAGES INVENTÉS : UNE HISTOIRE SUFFIRA.

Il n'était pas chose aisée de naître dans une famille pieuse. Plus particulièrement lorsque l'on avait le malheur de développer une affinité aussi irréligieuse que celle de Yōko. Les ténèbres. Quoi de plus audacieux que l'opposé même de la lumière ?

La jeune fille vint au monde dans un cadre très fermé et surtout majoritairement ecclésiastique. Sa famille avait pour réputation de tirer ses pouvoirs de la prière. Les enfants étaient élevés selon des critères strictes et dès leur plus jeune âge, on les initiait au culte et à la croyance. Yōko ne dérogeait d'ailleurs pas à la règle. Ses journées étaient rythmées par les différentes cérémonies spirituelles et par les intenses heures de méditation intérieure. Autant le dire, les enfantillages et les jeux ne se trouvaient pas au rendez-vous. N'ayant pas le droit de poser le pied hors du temple avant l'entrée à l'académie shinobi, la gamine s'adonnait entièrement aux activités familiales. A vrai dire, ça ne la dérangeait pas particulièrement. Elle ne connaissait que ces mœurs et le monde extérieur lui était encore totalement inconnu. Un quotidien qui pouvait parfois s'avérer lourd pour les frêles épaules d'une enfant. Mais avait-elle seulement le choix ou l'opportunité d'en changer ?

L'entrée à l'académie fut particulièrement difficile. Ses habitudes pieuses et sa maturité précoce la mettaient souvent à part du reste des élèves. Et Dieu seul savait que la marmaille se voulait parfois impitoyable ! Yōko subissait donc quotidiennement les moqueries et les taquineries désagréables de ses camarades de classe. Sa clairvoyance durant les cours et les examens ne facilitaient absolument pas son intégration. Jusqu'au jour ou l'un de ses condisciples, Raito, vint à elle, prétendant vouloir faire connaissance et pourquoi pas, devenir amis. S'en suivit quelques discussions enfantines, innocentes, puis des sourires et finalement de belles promesses de sympathie. Elle commença à changer, sans pour autant bafouer les principes de sa famille. Yōko était devenue plus ouverte, plus sociable, plus épanouie que jamais ! Pourtant ses parents commencèrent progressivement à en avoir peur. Serait-il possible qu'ils perdent un jour le contrôle de leur fille ? Cette question hantait leurs songes tel un vieux spectre de plomb.

Ils ne préférèrent pas prendre de risques inutiles. Yōko fut à nouveau enfermée dans le temple. Elle ne se rendait en classe que pour passer les examens et suivait les cours de chez elle, à l'abri des soit-disant "conspirateurs et acolytes du côté obscur". Inutile bien sûr de préciser que la gamine en voulait terriblement à ses géniteurs. Aussi bizarre que cela puisse paraître, elle semblait feinter l'indifférence. Lorsque Raito venait la voir lors des rares occasions où elle se trouvait en classe, Yōko souriait faussement, puis s'éclipsait le plus rapidement possible. La jeune fille ne souhaitait plus s'attacher à quiconque. Souffrir, elle ne s'en sentait plus capable et s'y refusait donc totalement. Cependant, le garçon multiplia les tentatives, devenant plus "agressif" dans ses démarches. Il n'allait pas abandonner aussi facilement, oh que non ! Suite aux cinquante-huit essais malheureusement manqués, les parents Tokiha conclurent que Raito n'arrêterait pas avant d'avoir obtenu ce qu'il désirait : la réintégration de Yōko à l'académie. Alors qu'il pensait avoir enfin triomphé, on envoya la jeune fille encore plus loin, à savoir dans un sanctuaire au beau milieu du désert que seuls les membres de la famille connaissaient. Nouvel échec.

Une semaine, deux semaines, puis trois passèrent sans qu'on eut vu l'ombre de Raito. Yōko était soulagée. Voir son ami constamment essayer de la sortir de son malheur lui était insupportable, elle aurait un jour ou l'autre, fini par craquer. Erreur. le garçon n'avait pas abandonné. En effet, un beau matin, il fracassa l'une des fenêtres du sanctuaire et déboula en trombe, provoquant un vacarme infernal et mettant les lieux sans dessus dessous. Il poussa plusieurs gueulantes, jusqu'à ce que Yōko n'apparaisse finalement dans un des recoins de la pièce.

« - Yōko ! Reviens à la raison ! Je sais que tu ne veux pas rester ici ! Retourne avec moi au village, je t'en supplie... Depuis que tu es partie, mes journées sont devenues fades ; lorsque je dois prendre des décisions, je me demande toujours ce que toi tu aurais fait à ma place ; quand je joue avec les autres, je me rappelle de tes éclats de rire ; pendant les cours, je n'ai plus personne à qui faire des blagues stupides ; En interro, tu n'es plus là pour me dire que je ne suis qu'un pur cancre... Tu me manques !! J'ai besoin de toi !
- J'ai essayé de t'oublier, de vous oublier, de tout oublier, et toi, tu continues d'essayer, tu continues d'essayer de me faire revenir... Pourquoi tu insistes autant ?! Cria-t-elle les larmes aux yeux.
- Parce que nous sommes amis Yōko... On n'abandonne pas un ami ! Répondit-il très sûr de lui.
- Tu n'es qu'un sombre idiot... ! »

Touchée par les paroles de son ami, tous deux partirent ensemble, main dans la main. Par ce geste, elle renia sa famille, ses croyances, son mode de vie et implicitement toute chance d'obtenir la force si spéciale des Tokiha. Yōko devint alors une grande blasphématrice, reconnue par ses parents, oncles et tantes pour n'être devenue qu'une vulgaire hérétique. Ils en parleraient pendant des siècles à venir, de la fille qui avait quitté le lignage pour rejoindre le côté obscur de la force !

Revenir en haut Aller en bas
Ryōkan

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : Pays du tourbillon

Fiche Ninja
Niveau:
Expérience:
10/100  (10/100)
Chakra:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Tokiha Yōko || Terminée   Mer 23 Mar - 18:06

Bon niveau RP, je n'ai rien de spécial à signaler si ce n'est que le texte était fort agréable à la lecture pourvu d'une très bonne fluidité à mon goût. Tu es validée Genin niveau 6. La quantité manquait un peu, j'aurais aimé lire un peu plus de cette belle écriture. Bonne continuation sur notre forum ! et bienvenue ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tokiha Yōko || Terminée   Jeu 24 Mar - 3:34

Merci pour les compliments (et le reste), ça fait toujours plaisir à lire !
La quantité je l'avoue, est presque pauvre, mais bon... Voila.

Je peux avoir ma couleur et le beau "présentation validée !" vert ? *o* //brique//
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tokiha Yōko || Terminée   Jeu 24 Mar - 15:50

Présentation Validée!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tokiha Yōko || Terminée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tokiha Yōko || Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Challenge Architecture extérieure - Tony.3ds /// SketchUp - Artlantis - Photoshop
» récupérer l'info " lecture terminée" avec le plugin VLC ?
» [Terminé] Ashampoo : 5 logiciels gratuits
» Living Well/Tylénol Terminé
» Tester Sunlight bouteille de 946ml gratuite-TERMINÉ-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Daiki Kaerikaze :: Hrpg :: Parchemins Anciens-
Sauter vers: